Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 23:04

Le blog "Avec Ida, tous solidaires" publie la lettre d'Ida censurée par le maire de Parthenay. Vous pourrez constater qu'il s'agit d'un simple témoignage, sans animosité et sans volonté de stigmatisation de la gendarmerie.

  Lire

 

Partager cet article

Repost 0
Published by idagrinspan.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Cateloy Fabrice 21/05/2010 01:30


Ma chère Ida,
Je suis si fier d'avoir eu le privilège de te rencontrer, de t'écouter, d'apprendre, d'essayer de m'imprégner de ce que tu as pu subir avec tes compagnons d'infortune au cours de ces années
noires.
Je n'ai jamais su te dire mon admiration, mon affection très sincère et cette émotion qui m'étreint lorsque j'imagine ton destin de jeune adolescente.
Je n'ai jamais su te remercier de m'avoir si gentiement offert ton livre dont j'ai refermé la dernière page les yeux brillants de larmes et la gorge nouée. Je soutiens bien sûr ton combat pour la
vérité historique et pour ta promesse indéfectible à ceux qui n'ont pas eu la force de revenir des camps de la mort, de raconter, de témoigner, inlassablement, pour leur mémoire et pour notre
mémoire collective...
Merci pour ta force, ta clarté, ton abnégation à faire triompher la vérité. En ce lieux de méditation qu'est Auchwitz-Birkenau, j'ai tenté d'imaginer ce que tous les déportés avaient pu subir, mais
ni les miradors, ni les barbelés ne parviennent à retranscrire fidèlement l'horreur de votre quotidien de l'époque...nous ne pouvons qu'imaginer au plus profond de nous même ce que vous avez
vécu...merci infiniment Ida pour ton amitié, j'espère en être digne...
Bises,
Fabrice


sasha Fleury 14/05/2010 11:07


chère Ida, en souvenir de notre rencontre il y a quelques années avec M. Poirot Delpech, je vous redit mon admiration pour le courage de vos 14 ans et votre courage actuel, face à cette bétise
humaine, cette cruauté gratuite pour vous faire souffir encore un peu. Les personnes incriminées devraient aller faire un tour au camp d'Auschwitz, peut etre comprendraient -ils qu'ils n'ont pas le
droit à certains commentaires vis à vis des déportés qui ont tellement souffert dans ce monde terrifiant des camps nazis. Honte à eux !!!!!!
je vous souhaite beaucoup de courage pour continuer à dire l'indicible, bravo IDA


Dominique TANTIN 05/05/2010 18:07


Le scandale de Parthenay nous renvoie plus d'un demi siècle en arrière, lorsque l'Etat censurait le film Nuit et Brouillard qui montrait un gendarme gardant le camp d'internement de pithiviers, où
étaient incarcérés des Juifs raflés dans la région parisienne avec la collaboration dela police française. Quelle régression ! Les historiens ont travaillé, les rescapés et les fils et filles de
déportés ont lutté pour que la vérité historique soit établie et connue, transmise par l'école. Le président Chirac a enfin en 1995 reconnu officiellement la culpabilité de l'Etat français dans la
déportation des Juifs. Et en 2010, des élus se permettent de censurer une rescapée d'Auschwitz !!! Des sanctions devraient être prises contre ces falsificateurs de l'histoire. Sinon il faut espérer
que les citoyens de Parthenay attachés aux valeurs républicaines sauront s'en souvenir lors des prochaines élections. En attendant, un boycott des manifestations présidées par ces deux individus,
le maire et son adjoint aux "affaires patriotiques" (sic) devrait être à l'ordre du jour.
En lien, http://www.lycee-jeanmace.fr/Projets/Auschwitz/

le site du lycée Jean Macé où Ida vient régulièrement témoigner depuis les années 1990, d'abord à l'initiative de Michel Chaumet, alors professeur dans cet établissement, tradition que nous avons
eu à coeur de maintenir, tout en organisant tous les ans, depuis 2005, des voyages d'étude à Auschwitz. En 2006, Ida nous y a accompagnés.
Dominique TANTIN, professeur d'Histoire au Lycée Jean Macé de Niort.


MELKI 05/05/2010 10:56


Nous condamnons fermement un tel comportement vis a vis de Madame Ida GRINSPAN. Faire un tel affront a cette dame est inacceptable. Nous soutenons de toutes nos forces Madame GRINSPAN et nous la
félicitons pour son courage et son dévouement afin que le souvenir de ce qui s'est passé pendant la guerre ne soit pas effacé.


LAZARE 05/05/2010 09:25


Nous sommes mon épouse et moi et toute notre famille solidaire d'Ida. Nous voulons bien tourner discrètement la page, mais n'admettons pas de glorifier les soldats allemands qui ont brulé des
hommes, des femmes et des enfants. Nous témoignons que ma famille a été arrêtée en fin 1943, à Coulon,par des gendarmes français en uniforme et sur ordre de leur supérieurs et du gouvernement
d'alors, et que des visites avec menaces et vols avaient été faites entre autres humiliations au Gué d'Allerré ( près La Rochelle) par des miliciens français en civils.Nous sommes solidaires d'IDA.