Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Découvrez les réactions des abonnés du Monde.fr à la lecture de cette information.

Lisez ou relisez cette information  1|

30.04.10 | 21h30

Bon sang, mais ça devient vraiment une obsession, de ne pas "stigmatiser" en décrivant tout simplement des faits ! Il s'agit d'Histoire ! Cet élu compte aussi censurer les livres d'histoire qui disent juste ce qu'on sait tous ? A rapprocher de cette ânerie qui consiste à dire qu'il ne faut pas parler des intégristes pour ne pas "stigmatiser" l'Islam et ses croyants modérés, pourtant non concernés.

 

30.04.10 | 21h00

Les SS et SA en Allemagne n'ont eux aussi que fait obéir des "ordres" d'un régime "légitime". Du coup, on ne devrait accuser plus personne selon la droite nostalgique (qui nous traite sans autres arguments de "bien pensants")?!? Et je me marre quand cette même droite s'insurge contre l'excès de repenti ... comme si en France, pour la collaboration ou la guerre d'Algérie, on avait fait le 10ème du travail de mémoire des Allemands.

 

30.04.10 | 19h03

Ida Grispan a été arrêté par des gendarmes. Les faits sont têtus. Le maire, son adjoint, ne peuvent censurer le témoignage d'une survivante de la Shoah. La responsabilité du gouvernement de Vichy est entière. Le maréchal a trahi la République, la France. Il a piétiné les droits élémentaires de l'humanité.

 

30.04.10 | 10h54

Les élus confirment donc que les gens d'armes n'ont fait que leur devoir: obéir aux ordres. C'est la base politique de tous les totalitarismes et des fascismes. Le Maire de Parthenay doit être sanctionné.

 

29.04.10 | 21h45

Dans cette foule d'indignés, un raisonnable: Kehl pagaille. Enfin! Si "Pétain a trahi la France", disait l'autre, De Gaulle a déserté en temps de guerre, et Thorez dont il fit son ministre. Et qu'est cette époque se disant affranchie des rites: chemin de croix du vendredi-saint, par exemple? C'est comique sinon tragique de découvrir autant d'esprits en manque de pénitence, d'autoflagellation, d'évangile-selon-Paxton, ce Dan Brown des pauvres d'esprit... promis, c'est vrai, au royaume des cieux.

 

29.04.10 | 20h42

Retrouver le passé de sa propre famille peut-être de l'ordre du courage et un acte de résistance finalement, quand on ne veut pas être aussi lâche qu'eux ...

29.04.10 | 19h38

Voici la dernière phrase du "message des déportés", émanant d'assoc. d'anciens déportés, le 25/4/10, journée nationale du souvenir de la déportation : "Oui, nous croyons que (...)l’humanité saura surmonter ses vieux démons, pour autant qu’elle tire les leçons de ses erreurs passées." Pepita, fille de déporté-résistant, affligée par cette censure honteuse.

 

29.04.10 | 19h22

Ces messieurs devront aussi censurer les photographies prises au camp de Beaune-la-Rolande où des gendarmes français administrent et gardent cette "concentration" d'enfants juifs et de leurs parents avant d'être dirigés sur l'Allemagne nazie.

 

29.04.10 | 18h54

On attend évidemment une réaction d'Eric Besson, ministre en charge de l'identité nationale, à propos de ce maire qui violente ainsi le devoir de mémoire.

 

29.04.10 | 17h53

Le pauvre Mr Birault... Si sensible ... Le témoignage l'a heurté ...!Qu'il aille faire un tour pour visionner Le Monde.fr Memorial de la Shoah. Il aura des raisons d'être heurté ! Ces gens là, jouent les enfants de choeur mais sont des gens cyniques au plus haut point . C'est comme l 'invitation du maire après coup .

|

29.04.10 | 16h08

Cette lamentable affaire prouve surtout qu'on peut être ancien gendarme ou membre du Nouveau Centre et en même temps stupide et méprisable!

 

29.04.10 | 14h18

Message au "gendarme chargé des affaires patriotiques": Monsieur, la patrie, c'est à dire le patrimoine que nous ont laissé nos pères n'était surtout la débâcle, le déshonneur, la collaboration et tous ceux qui les ont acceptés et servis sans se poser de question: si vous vous sentez solidaires de ces gens, vous n'êtes pas à votre place. A l'époque certains, qui portaient pourtant le képi, ont regardé au-delà de leur visière.

 

29.04.10 | 12h56

Peut-on être élu du peuple et réécrire ainsi l’histoire ? L’autorité légitime = « l’état français »= Pétain, Laval, grands pourvoyeurs des camps, et condamnés à mort pour trahison obéi aux ordres= l’excuse de tous les parties prenantes à l’infamie miliciens gendarmes, préfets … pourtant certains ont désobéi aux ordres au péril de leur vie apaiser les ressentiments ben voyons et se comprendre entre Ss et déportés comment les victimes, leurs familles peuvent elles avoir du ressentiment ?

 

29.04.10 | 12h03

La version audio et la transcription du récit de l'arrestation d'Ida Grinspan http://clioweb.canalblog.com/tag/Ida d'après le DVD "Aide aux juifs persécutés" réalisé en 2008 par le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation)

 

29.04.10 | 11h04

Google consulté signale plusieurs adjoints ou conseillers municipaux chargés des affaires patriotiques (éventuellement avec la sécurité) ça promet!!!

 

29.04.10 | 10h28

Facile de critiquer des gendarmes qui n'ont fait qu'obéir aux ordres de leurs supérieurs et du gouvernement "légal"... alors que la majorité de la population avait d'autres soucis comme remplir son assiette et que plus de 100.000 enfants sont nés des amours volontaires de Françaises et de membres de la Wehrmacht. Ce nombre certes important a pu être limité grâce à la qualité des préservatifs distribués aux soldats allemands, sinon...

 

29.04.10 | 10h20

Que cette enseignante ne prive pas les enfants de ce travail de mémoire. Certes il y a un obstacle mais qu'elle se batte. Il en sera toujours ainsi avec l'Histoire. C'est un devoir de vigilance, de transmission des faits , de fidélité à ceux qui ont connu la barbarie

 

28.04.10 | 23h16

Une fois de plus "La France Moisie" est de retour.

 

28.04.10 | 22h27

Si le seul objectif est de "ne pas stigmatiser", il faut arrêter d'enseigner l'histoire, particulièrement la Seconde Guerre mondiale (pour épargner tout sentiment de stigmatisation à l'Allemagne) Quelle histoire grotesque ! Celui qui a fait censurer ce texte a-t-il réalisé que l'information est dans tous les livres d'histoire.

 

28.04.10 | 22h12

Si cela s'avère exact il s'agit d'un scandale absolu. Oui des gendarmes et des policiers français ont arrêté sur ordre des français qui seront envoyés dans les camps de la mort. Il faut pouvoir voir la réalité en face; et la dire. Citoyens combattons de tels comportements d'élus indépendamment de toute appartenance politique.

 

28.04.10 | 21h58

Je précise le message de Lio: Ida Grinspan,"J'ai pas pleuré", écrit avec Bertrand Poirot-Delpech, chez Pocket Jeunes adultes,6 euros 30 ou quelque chose comme ça. L'arrestation par les gendarmes: pages 32 et suite. Puis Drancy et Auschwitz. Pages 118 et plus: d'autres informations sur le capitaine T, pas un simple képi qui obéissait aux ordres, mais un maréchaliste. J'ai eu la chance de rencontrer Ida Grinspan, une petite dame pétillante, qui dit les choses sans haine. Réaction atterrante du maire!

 

28.04.10 | 20h13

Les gendarmes ont dû faire allégeance à Pétain, et il s'en est trouvé comme feu mon grand-père, gendarme à l'époque, pour refuser de servir le régime et retourner à la vie civile, par conviction. La gendarmerie de l'époque a coopéré, voilà la vérité historique ! Faut-il conseiller de relire Paxton sur la France de Vichy ???

 

28.04.10 | 20h02

Ainsi donc, en 2010, le Maire d'une commune Française aurait interdit la lecture d'un texte écrit par une déportée à Auschwitz (je mets au conditionnel car j'ai du mal à le croire). Si c'est exact, quelle lâcheté...

 

28.04.10 | 19h21

Peut-être le maire et le gendarme ignorent-ils eux-mêmes la réalité des faits et de certains comportements au cours de cette sombre période de notre histoire. A lire "Obéir, les déshonneurs du Capitaine Vieux" de Didier Epelbaum sur les gendarmes du camp de Drancy.

 

28.04.10 | 19h10

Après le ministère de l'identité nationale et de l'immigration, le chargé des affaires patriotiques de Parthenay, bientôt un secrétaire aux affaires juives ou musulmane? Dans quel pays vivons-nous, qui ne sait plus s'indigner que des représentants de l'état (les gendarmes) ait pu effectuer les rafles, séparer les enfants de leurs parents etc. Ce monsieur a honte, on le comprend...

 

28.04.10 | 18h59

Il eut fallu écrire : Trois individus,de sexe masculin ,de type européen, armés ,coiffés d'un képi et revêtus d'un uniforme de type militaire!!!!!

 

28.04.10 | 18h40

Nouveau centre... centre, peut-être, de toute façon,ce n'est qu'un cache- sexe. Mais nouveau, certainement pas ! ça sent même plutôt le rance !

 

28.04.10 | 18h20

Nouveau Centre ....de l'extrême droite. C'est peut-être la nouvelle identité nationale!

 

28.04.10 | 17h39

Amis Français vous avez la mémoire courte comme disait votre chef d'état entre 1940 & 1944: En Avril 1944, des milliers de Parisiens acclamaient le "Maréchal" venu assister aux obsèques de victimes de bombardements Anglo-Américains. 4 mois plus tard, en août,des milliers de Parisiens acclamaient le "Général" arrivant dans Paris libéré. Les mêmes certainement,mais la roue avait tourné et les policiers,hier auxiliaires des occupants avaient obtenu la fourragère rouge en les combattant en août 44

 

28.04.10 | 17h23

Le témoignage d'Ida Grinspan est une source "provoquée" : en tant que tel, il doit être lu, analysé, compris avec tout le recul nécessaire face à elle. La censure est bien sûr injustifiable. On peut comprendre que l'histoire déplaise mais alors pourquoi l'enseigner si on ne sait ni ne veut accepter un examen posé et lucide du cours des événements ? Je me demande même comment on peut accepter de remplacer un mot par un autre dans ce témoignage. Ce compromis bien intentionné me semble terrible.

 

28.04.10 | 17h01

Je me réponds à moi-même : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100428.OBS3160/shoah-le-message-censure-d-ida-grinspan.html Merci le Monde de fournir une information complète, de ne pas faire que recopier des dépêches AFP et d'utiliser les outils Internet, pour éviter à vos abonnés d'aller s'informer sérieusement ailleurs.

 

28.04.10 | 16h58

Guère étonnant de voir élire les héritiers de Horthy en Hongrie, la Phalange espagnole(coucou la revoilà!) se dresser contre un juge espagnol qui fait fi d'une loi d'amnistie pro-franquiste, et des nostalgiques de Mussolini s'épancher sans état d'âme dans des instances italiennes. Mais cessons de stigmatiser ; Pétain n'a jamais été maréchal, mais "homme", tout simplement, comme les "hommes" de la division française SS Charlemagne, et les miliciens n'ont jamais traqué juifs et résistants. Ouf !

 

28.04.10 | 16h56

Le jour du sabordage de la Flotte à Toulon en 1942, mon père à fait un bras d'honneur aux soldats allemands qui débarquaient en gare de Toulon. Il a dû s'enfuir, poursuivi non pas par les hordes barbares de la Wehrmacht, mais par des gendarmes bien français. Ce sont des faits historiques, qui n'engagent que l'honneur de ceux qui les ont commis et surtout celui de leurs chefs...

 

28.04.10 | 16h55

Où peut-on lire le texte exact et complet de Mme Grinspan ?

 

28.04.10 | 16h32

Parthenay ou Parteniais ???? On croit toujours avoir tout vu à 78 ans et puis, non , les palinodies se perpétuent ....

 

28.04.10 | 16h31

Est-ce que partager le regard d’autrui peut stigmatiser notre amour propre? Je voudrais que le maire de ce village n’efface pas la mémoire des enfants qui ont souffert sous l’occupation ; dans mon esprit il n’y a aucun amalgame entre des comportements de l’époque et la gendarmerie nationale ; même s’il s’agissait bien de représentation de l’état Français ; un demi- siècle après, nos enfants ont droit à leur vérité.

 

28.04.10 | 16h22

Je suis effaré, car je ne savais pas qu'il pouvait exister dans une municipalité un chargé des affaires patriotiques. Cette droite est encore plus bête que l'imaginait Guy Mollet.

 

28.04.10 | 16h05

Alors que la Russie publie des documents sur le massacre de Katyn même si par ailleurs elle essaie de sauver l'image de Staline, la France dreyfusarde et pétainiste est toujours présente et active pour censurer le devoir de mémoire. La collaboration n'aurait été le fait que des seuls miliciens! Mais ceux qui ont agi sous prétexte de "devoir d'obéissance", ceux qui ont dénoncé ou laissé faire sont aussi des collaborateurs. Sans ces soit disant Français mon père n'aurait pas été arrêté et torturé.

 

28.04.10 | 15h56

Oui, ce sont bien des "hommes" qui ont arrêté cette jeune fille. Le problème est de savoir s'ils méritaient encore cette appellation. Et puis, "hommes", c'est vague, non? D'où venaient-ils? De quelle autorité se réclamaient-ils pour envoyer une adolescente à une mort quasi certaine ? Tant de questions se posent dès qu'on veut user d'euphémismes. Tiens, au fait, pourquoi ne pas remplacer "déportation" par "séjour à l'étranger"? "Auschwitz" par "centre aéré"? Je ne vous envie pas, M. le Maire.

 

28.04.10 | 15h44

Le repentir invoqué par le maire n'a rien à voir dans cette affaire, où il est uniquement question de vérité historique. La confusion dont il fait preuve en dit long sur le repli de la pensée de certaines de nos édiles.

 

28.04.10 | 15h39

En tant qu'humain, je suis heurté par le mot homme. Ne pourrait-on pas dire qu'elle a été arrêté par des mammifères supérieurs, ou par des bipèdes ?

 

28.04.10 | 15h21

Tout le monde se sent stigmatisé ou discriminé de nos jours, les gendarmes, les immigrés, les femmes, les musulmans, les jeunes, les vieux, les professeurs, les homosexuels... Et, tandis que les stigmatisés vocifèrent, dénoncent et portent plainte, la liberté d'expression recule et le déni du réel progresse. Pourtant, il n'est pas plus vrai d'affirmer que les gendarmes arrêtèrent les juifs que de dire que les dealers sont majoritairement noirs ou arabes...mais pas moins non plus !

 

28.04.10 | 15h13

Pendant des années ,sur les photos de la rafle du Vél d'hiv les képis typiques des gendarmes ont été supprimés pour éviter de mettre en cause un corps qui ne faisait qu'obéir.

 

28.04.10 | 15h09

Quelle honte ! en être toujours à ne pas reconnaître la faute de l'Etat Français et de ses outils, notamment les gendarmes de l'époque, dans le génocide ! Ce maire devrait se voir destitué par le Préfet pour négation de la vérité (puisque nous sommes à une époque où l'on veut des sanctions exemplaires). Ces deux élus font honte à tous les autres

 

28.04.10 | 15h05

Il faudrait que ce Maire! censure cet avis du Conseil d'Etat (16/02/2009) où il est écrit : "Il en résulte que cette responsabilité (de l'Etat) est engagée en raison des dommages causés par les agissements qui, ne résultant pas d’une contrainte directe de l’occupant, ont permis ou facilité la déportation à partir de la France de personnes victimes de persécutions antisémites. Il en va notamment ainsi des arrestations, internements et convoiements à destination des camps de transit"

 

28.04.10 | 14h57

Ah, la novlangue... Au Musée Picasso à Vallauris, l'artiste Zineb Sedira, ayant traduit 'harki' par 'collaborateur' dans une de ses vidéos, a vu son exposition fermée d'autorité par le directeur du musée, Maurice Fréchuret, à la demande d'une association de harkis. http://www.harkisduvar.com/

 

28.04.10 | 14h23

Quel indigne comportement ! Mme Grinspan rappelle des faits établis ! Je souhaite qu'elle poursuive son témoignage, qu'elle transmette aux enfants les dimensions de cette tragédie, pour que les jeunes générations assurent, à leur tour, le devoir de mémoire. Le tribunal de l' Histoire condamne ces élus. Mme Grinspan, je salue votre contribution. Mme Lanzi, je soutiens votre refus de maquiller notre histoire, de défigurer le témoignage d'une survivante de la Shoah.

 

28.04.10 | 14h21

Cette censure est non seulement imbécile mais elle et indigne. Que des gendarmes , comme des policiers, aient commis des "actes contraires à l'honneur" pour reprendre l'expression consacrée, est un fait avéré et indiscutable, tout comme il y a en beaucoup qui se sont mis en danger pour sauver des gens. Le devoir de mémoire impose de ne pas avoir peur des mots. Ces réactions d'élus de la république sont lamentables. je dirais même que cela devrait être sanctionné judiciairement!

 

28.04.10 | 14h16

Un adjoint chargé des affaires patriotiques ? Certainement un poste important à pouvoir dans la commune de la Couldre. Messieurs Birault et Argenton auraient donc exécuté ces ordres d'arrestation puisque disent-ils il y avait "une autorité légitime !"

 

28.04.10 | 14h16

Effarant!

 

28.04.10 | 14h15

Bravo. Alors qu'on croyait que la "majorité présidentielle", dans ses plus ministérielles comme ses plus locales expressions, avait touché le fond, ils réussissent à nous surprendre avec un nouvel effort pour tomber encore plus bas.

 

28.04.10 | 14h12

Est-ce que partager le regard d’autrui peut stigmatiser notre amour propre? Je voudrais que le maire de ce village n’efface pas la mémoire des enfants qui ont souffert sous l’occupation ; dans mon esprit il n’y a aucun amalgame entre des comportements de l’époque et la gendarmerie nationale ; même s’il s’agissait bien de représentant de l’état Français ; un demi-siècle après, nos enfants ont droit à leur vérité.

 

28.04.10 | 14h08

Adjoint chargé des affaires patriotiques ? Mais qu'est ce que c'est que ça ? Cette période ressemble de plus en plus aux années trente... A quand un retour au ministère de la Guerre ?

 

28.04.10 | 14h07

Rappelons aussi que Xavier Argenton a été tête de liste départementale de l'UMP aux dernières régionales ...

 

28.04.10 | 13h55

Nous sommes entrés dans un monde où on ne doit plus dire "ce qui a été". La vérité n'est plus ce qui est vrai, mais ce qu'il est bon ou mal à propos de dire (en fonction des personnes concernées) Bientôt, Mme Grinspan pourra de nouveau avoir peur... des gendarmes.

 

28.04.10 | 13h47

totalement scandaleux! malheureusement bien connu tout au long de notre histoire, mais j'espérais secrètement que nous n'en étions plus là

 

28.04.10 | 13h44

Sans doute est-il encore politiquement incorrect en 2010 de dire que l'appareil d'État a coopéré à la déportation ? Que MM. Argenton et Birault veuillent bien s'interroger sur la légitimité de "État français" du regretté Maréchal.

 

28.04.10 | 13h28

Ah les petites lâchetés. Le Nouveau Centre exactement comme je le voyais!

 

28.04.10 | 13h22

Voici comment on ré-écrit l'histoire petit à petit.

 

28.04.10 | 13h15

Il faut appeler un chat un chat, c'est proprement incroyable et scandaleux. Supprimer le terme gendarme, c'est supprimer la responsabilité de l'État français, c'est manipuler l'histoire.

 

28.04.10 | 13h08

Hortefeux ne "cèdera pas au politiquement correct" ... un encouragement ... et lire ou afficher la circulaire de Paris 13 juillet 1942 - circulaire 173-42 de la préfecture de police, en ligne sur un blog du Monde... et oui il faut expliquer et ne pas avoir honte de notre histoire, c'était ainsi, sans doute la seule leçon à tirer: ne pas recommencer... et là Madame vous devenez dangereuse.

 

28.04.10 | 13h04

Cette affaire est très intéressante. Mes grands-parents qui vivaient à la campagne, ont gardé toute leur vie le souvenir de l'attitude déshonorante de certains gendarmes pendant l'occupation. Déshonneur aggravé quand à la libération, certains voulant faire oublier leur collaboration, les mêmes ont fait preuve de beaucoup de zèle en participant à des règlements de comptes locaux.

 

28.04.10 | 12h52

La novlangue(chère à Big Brother)est de plus en plus exigeante. Elle impose que"gendarme"devienne"homme"pour ne pas choquer etc. Elle veut que"voyou"soit remplacé par "jeune"pour ne pas etc. Elle exige qu'on dise"quartier sensible" au lieu de"quartier violent"pour ne pas etc.

 

28.04.10 | 12h50

J'ai du mal à comprendre la réaction du maire de Parthenay. S'agit-il de stigmatiser une catégorie professionnelle ? Sincèrement, non. Il s'agit juste d'un devoir de mémoire. Maire de ma commune, Génis, depuis 2008, j'ai pour la première fois depuis 66 ans, été me recueillir sur la tombe de juifs assassinés par les nazis en 1944 . Il faut se souvenir de cela car "les peuples qui oublient leur passé sont amenés à le revivre".

 

28.04.10 | 12h44

“Obéir aux ordres de l'autorité légitime": le leit-motiv de Nürnberg. Que des édiles tiennent de tels propos est extrêmement grave (l’affaire recevra-t-elle la couverture médiatique qu'elle mérite?). Si les faits sont avérés, ce qui est malheureusement possible, et même probable, il est indispensable de réfléchir aux moyens (1) de soutenir Mesdames Grinspan et Lanzi, en leur permettant de s’exprimer haut et fort, et (2) d’amener ce nouveau ‘Zentrum’, amnésique, à s’interroger sur soi-même…

 

28.04.10 | 12h44

Ne stigmatisons pas les citoyens d'un pays qui, dans ces temps troubles, ne faisait qu'obéir aux ordres de l'autorité légitime (quoique national-socialiste), et apprenons à nos enfants qu'au cours de la dernière guerre mondiale, "des hommes" ont fait la guerre à "des hommes", vraisemblablement pour "des raisons".

 

28.04.10 | 12h41

Soyez néanmoins rassurées, Mme Lanzi et Mme Grinspan, cet ancien gendarme, M. Birault, et le maire de Parthenay, M. Argenton, ont fait une très mauvaise affaire en vous refusant ce texte. Au lieu de quelques dizaines d'élèves, ce sont aujourd'hui des centaines de milliers de gens qui sont informés de ce triste épisode de l'histoire de France.

 

28.04.10 | 12h40

D'abord je suis heureux de savoir Ida toujours en vie. Dans son livre "J'ai pas pleuré" elle explique tout et appelle un chat un chat. Aujourd'hui, seules des personnes qui ont connues les âges non-procéduriers savent encore parler vrai! C'est fou! Et se heurtent donc à la censure mise en place depuis 15-20 ans. Pour tous. Pour tout. Partout. Mais un jour on racontera aux élèves (s'il en reste..) qu'en 2010, on censurait légalement la paroles des ex- détenus d'Auschwitz! C'est malin. Pathétique.

 

28.04.10 | 12h35

La réaction (au double sens du terme) aboutit à ce négationnisme délicat : ne pas faire de peine aux gendarmes en privant de parole les victimes de la barbarie. Un triple ban pour ces élus partisans de l'ordre. Ils sont prêts à toutes les complicités plutôt que de garder leur honneur. Comment parler de l'innommable, de la bête immonde avec de tels individus ?

 

28.04.10 | 12h29

Nier l'Histoire ne la changera pas. Elle lui permettra simplement de se répéter. Souligner que des gendarmes ont agi de la pire sorte met en avant la nécessité de la réflexion face à la hiérarchie. N'est-ce pas la un des rôles de l'école républicaine ? La réaction de M. Argentin est honteuse. Nous voilà revenu juste après-guerre, à refuser de reconnaître l'indissimulable. Refuser la lecture de cette lettre est une insulte à la mémoire des déportés.

 

28.04.10 | 12h26

Cette censure est totalement inepte ! Entier soutien à cette enseignante.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by